Les projets

La maîtrise de la gestion de projet fait aujourd’hui partie des compétences de base d’un cadre. Afin de donner à cet enseignement une dimension pratique réelle, nous demandons aux étudiants, répartis en équipes (entre 5 et 7 selon les différentes années de la formation) de mener à bien un projet technique s’étendant sur plusieurs mois. L’organisation des emplois du temps permet de consacrer une journée entière par semaine pour réaliser ce projet (journée bloquée et sans enseignement traditionnel).

  • En année de préparation au master (niveau bac +3) le projet consiste à la mise en place d’un service de téléphonie d’entreprise en ToIP. Outre la mise en place des liens à haut débit (ADSL…) entre les deux sites de l’entreprise, il s’agit aussi de réaliser l’infrastructure réseau (switch, routeurs Cisco) et d’en assurer sa sécurisation selon un cahier des charges précis. D’autre part les services de téléphonie IP (sur plate forme Asterisk ou matérielle) devaient permettre un accès vers l’extérieur : vers le réseau téléphonique commuté (RTC), vers des services web et vers des téléphones mobiles et WiFi. Les aspects sécurité sont particulièrement pris en compte avec la mise en place de VPN.
  • Lors des années 1 et 2 du master (niveaux bac+4 et bac+5) les projets sont menés en collaboration avec une entreprise partenaire et il porte sur une réelle demande de réalisation professionnelle. Un ingénieur de l’entreprise assure un contact régulier et un suivi du projet, tant sur le plan technique que d’aide à la gestion du projet. Un tuteur universitaire assure aussi un suivi étroit de chaque projet mais l’autonomie des étudiants est importante. Cette approche pédagogique innovante permet aussi de donner aux étudiants une vraie compétence en gestion de projet, ce qui constitue un réel atout pour leur futur recherche d’emploi. Un groupe de 6 à 7 étudiants est affecté à chaque projet. Les sociétés partenaires étaient, pour ces deux dernières années :
  1. Alcatraz Information Security (Francheville, 69). Projet : Mise en place d’une solution libre de supervision réseaux pour les actvités de la société.
  2. Pentila (Le Bourget du Lac, Technolac, 73) et l’ANVAR. Projet : « Co-voidurable » : Réalisation d’un système de co-voiturage de 2e génération utilisant la géolocalisation GSM.
  3. Signoptic (Le Bourget du Lac, Technolac, 73). Projet : Conception et réalisation d’une solution de supervision réseaux sur plate-forme mobile (PDA et Smart-Phones)
  4. Signoptic (Le Bourget du Lac, Technolac, 73). Projet : Conception d’une solution d’authentification mobile sur PDA pour la lutte sur la contrefaçon d’objets de luxe
  5. Open (Montbonnot, 38). Projet : Développement d’un service de SMS vocaux autour d’une plate-forme Asterisk
  6. Open (Montbonnot, 38). Projet : Développement d’une infrastructure de surveillance automatique de systèmes via le protocole SIP avec gestion des communications téléphoniques entre les sondes et un opérateur
  7. Wheelabrator (Le Cheylard, 73). Projet : Développement d’un système de télésurveillance de machines industrielles pour la métallurgie placées en environnement difficile via des moyens GSM.
  8. Crédit Agricole (Champagne Mt d’Or, 69) : Projet : Développement d’un outil de supervision automatique du réseau Crédit Agricole Sud Est : gestion à distance des adresses IP des équipements du réseau
  9. Orange Lab ( ex France Télécom R&D, Meylan, 38) : Projet : innovation sur la boucle locale radio et développements pour réseau de capteurs.
  10.  Infomaniak (Genève, Suisse). Projet : gestion de contenus cinema par géolocalisation sur iPhone

Alcatraz Pentila Signoptic Teamlog Wheelabrator Allevard  Orange
Crédit AgricoleInfomaniak