La spécialité Chimie, Environnement, Développement Durable (CEDD) du Master Chimie Environnement est destinée à tous les étudiants désireux de s’orienter vers les nouveaux métiers de l’environnement et du développement durable. Elle vise à former des cadres supérieurs ou des chercheurs. Elle comporte deux parcours de formation :
- DRiME (Diagnostic du Risque et Management Environnemental)
- SOuRCE (Synthèse, Outils, Réactivité en Chimie pour l’Environnement).

Dernières nouvelles :

Témoignages de M2 2013-2014, et paroles d’anciens…

12 02 2014
 

Aurélien BARBY :

- Chargé d’Environnement et des Risques Industriels chez Métallurgie rhodanienne.

- Promotion 2006.

- Témoignage : « J’ai toujours été curieux de connaître et comprendre ce qui nous entoure. Mes études en chimie m’ont permis de satisfaire cette curiosité… En intégrant le Master CEDD-DRiME proposé par l’Université de Savoie, je me suis donné les moyens de construire un projet professionnel cohérent avec mes ambitions et centres d’intérêt. Aujourd’hui ma plus grande fierté est de mettre à profit ces compétences et ma motivation pour aider les entreprises à relever un défi ambitieux : produire plus et mieux tout en préservant l’environnement et nos ressources».

Natacha ARNAUD :

- M2 CEDD DRiME, Promotion 2013-2014

- Témoignage : « J’ai toujours été attirée par la protection de l’environnement et le fait de pouvoir accompagner une entreprise dans ses démarches environnementales afin de limiter son impact sur l’environnement. Ce qui m’a plu, c’est le contenu de la formation DRiME… la diversité  des enseignements et les interventions de nombreux professionnels. C’est l’Université de Savoie qui proposait la formation la plus adaptée à mes projets. J’ai comme objectif professionnel de travailler dans un bureau d’étude dans le domaine de la réglementation : ICPE, étude d’impact, étude de dangers ».

Armel DEVANCIARD :

- M2 CEDD SOuRCE, Promotion 2013-2014

- Témoignage : « J’ai toujours été attiré par l’envie de comprendre le monde qui nous entoure et plus particulièrement la chimie. Après ma licence de physique-chimie, mention chimie, j’ai intégré le master CEDD parcours SouRCE. Ce qui m’a plu, c’est la place que prend la chimie dans la vie de tous les jours, permettant d’améliorer le quotidien de chacun. J’ai choisi le master pour sa thématique particulière sur la chimie verte et pour l’utilisation de technologies avancées (ultrasons, micro-ondes, etc.). J’ai choisi d’intégrer l’université de Savoie pour sa formation unique et sa proximité. Je souhaiterais poursuivre une thèse sur les bio-carburants, car c’est un domaine à explorer pour remplacer un jour les énergies fossiles source de nombreuse pollutions.»


Grégory CHATEL :

- Maître de Conférences à l’Université de Poitiers

- Promotion « 2009 »

Témoignage : « Après ma licence Physique-Chimie à l’université de Savoie, j’ai fait partie de la 1ère promotion du master SOuRCE. Les stages en laboratoires m’ont permis de découvrir le monde de la recherche, dans lequel je suis resté depuis. J’ai choisi le master pour sa formation orientée vers la chimie verte, que ce soit en chimie organique ou inorganique, ainsi que tous les nouvelles technologies innovantes avec lesquelles nous avons pu nous familiariser. Cela m’a permis de réaliser mon stage de M2 au Canada, expérience très enrichissante.  J’ai choisi d’intégrer l’université de Savoie pour sa proximité et pour le programme du master CEDD, particulièrement celui du parcours SouRCE. Ce master m’a également permis de pouvoir travailler en amont d’une chimie trop polluante. Je suis aujourd’hui Maître de Conférences à l’Université de Poitiers, alliant la recherche académique et le métier d’enseignant dans ce domaine que j’affectionne particulièrement.»



Le management environnemental

12 02 2014

Le master professionnel « Chimie Environnementale et développement Durable » proposé par l’université de Savoie et très intéressant et offre une formation très diversifiée en environnement que ce soit dans le domaine de l’eau, de l’air ou dans le traitement des sols.

Cependant j’aimerais mettre en avant un autre domaine,  le management environnement, domaine qui offre pas mal de débouchées.

Le management environnemental dans son globale consiste à guider l’entreprise vers la certification ISO 14001 et ensuite d’améliorer le fonctionnement de ses activités pour qu’elle soit plus respectueuse de l’environnement aussi bien en terme de consommations (eau, énergies, et matières premières) qu’en terme de rejets atmosphériques, rejets aqueux, contamination des sols,  déchets produits, odeurs générées, ou nuisances sonores.

J’ai pu effectuer en fin de première année de Master, effectuer un stage dans le domaine du management environnemental au sein de la Direction Technique de SACER SUD-EST, un laboratoire routier qui regroupe une équipe de spécialiste travaillant pour la satisfaction de ses clients ( contrôle de conformité) et la maîtrise de ses produits (liants bitumineux, revêtements enrobés, assises et sols traités).

Dans le cadre d’une démarche d’amélioration continue, la Direction Technique souhaite répondre aux exigences actuelles de l’environnement en élaborant un système de management environnement, méthode d’organisation interne qui permet de structurer la démarche d’amélioration continue

Mon travail au sein de l’entreprise était de réaliser une analyse environnementale dont le principal objectif est de dresser un inventaire des aspects et impacts environnementaux associés à l’activité de l’entreprise. Ceci permettra d’engager progressivement l’entreprise vers un SME.

Cet inventaire a du être effectué sur trois sites correspondant aux trois laboratoires qui dépendent de la Direction Technique (Saint-Priest, Clermont-Ferrand et Cavaillon) ; il permet de dresser une liste des données d’entrées nécessaire à l’activité ainsi qu’une liste des produits de sorties issus de l’activité et d’évaluer leurs impacts en terme :

·         De pollution de l’air, de l’eau

·         De consommation d’énergie et de matières premières

·         De gestion du bruit

·         De pollution visuelle

·         De respect des êtres vivants, de la faune et de la flore

Au regard du contexte réglementaire, de la politique de l’établissement, des contraintes technologiques et financières ainsi que des besoins des partenaires ou parties intéressées, les aspects environnementaux significatifs (AES) sont hiérarchisés. Pour les AES retenus comme prioritaires, l’établissement établira un programme d’intervention (objectifs et cibles) avec un responsable désigné, des moyens affectés, des délais d’obtention de résultat précisés pour diminuer son impact. Ainsi l’entreprise peut-être certifiée ISO 14001 est fixé ses propres engagements dans le temps pour améliorer ses performances tout en respectant l’environnement.