Le management environnemental

12 02 2014

Le master professionnel « Chimie Environnementale et développement Durable » proposé par l’université de Savoie et très intéressant et offre une formation très diversifiée en environnement que ce soit dans le domaine de l’eau, de l’air ou dans le traitement des sols.

Cependant j’aimerais mettre en avant un autre domaine,  le management environnement, domaine qui offre pas mal de débouchées.

Le management environnemental dans son globale consiste à guider l’entreprise vers la certification ISO 14001 et ensuite d’améliorer le fonctionnement de ses activités pour qu’elle soit plus respectueuse de l’environnement aussi bien en terme de consommations (eau, énergies, et matières premières) qu’en terme de rejets atmosphériques, rejets aqueux, contamination des sols,  déchets produits, odeurs générées, ou nuisances sonores.

J’ai pu effectuer en fin de première année de Master, effectuer un stage dans le domaine du management environnemental au sein de la Direction Technique de SACER SUD-EST, un laboratoire routier qui regroupe une équipe de spécialiste travaillant pour la satisfaction de ses clients ( contrôle de conformité) et la maîtrise de ses produits (liants bitumineux, revêtements enrobés, assises et sols traités).

Dans le cadre d’une démarche d’amélioration continue, la Direction Technique souhaite répondre aux exigences actuelles de l’environnement en élaborant un système de management environnement, méthode d’organisation interne qui permet de structurer la démarche d’amélioration continue

Mon travail au sein de l’entreprise était de réaliser une analyse environnementale dont le principal objectif est de dresser un inventaire des aspects et impacts environnementaux associés à l’activité de l’entreprise. Ceci permettra d’engager progressivement l’entreprise vers un SME.

Cet inventaire a du être effectué sur trois sites correspondant aux trois laboratoires qui dépendent de la Direction Technique (Saint-Priest, Clermont-Ferrand et Cavaillon) ; il permet de dresser une liste des données d’entrées nécessaire à l’activité ainsi qu’une liste des produits de sorties issus de l’activité et d’évaluer leurs impacts en terme :

·         De pollution de l’air, de l’eau

·         De consommation d’énergie et de matières premières

·         De gestion du bruit

·         De pollution visuelle

·         De respect des êtres vivants, de la faune et de la flore

Au regard du contexte réglementaire, de la politique de l’établissement, des contraintes technologiques et financières ainsi que des besoins des partenaires ou parties intéressées, les aspects environnementaux significatifs (AES) sont hiérarchisés. Pour les AES retenus comme prioritaires, l’établissement établira un programme d’intervention (objectifs et cibles) avec un responsable désigné, des moyens affectés, des délais d’obtention de résultat précisés pour diminuer son impact. Ainsi l’entreprise peut-être certifiée ISO 14001 est fixé ses propres engagements dans le temps pour améliorer ses performances tout en respectant l’environnement.


Actions

Informations